Si vous avez l’occasion de vous procurer de la rhubarbe, n’hésitez pas à en récolter plusieurs kilos !

Lorsqu’elle est fraîche (pétioles bien fermes), elle s’épluche très vite, surtout si on commence dès la cueillette : couper à la base de chaque feuille (que l’on jette, car toxique!) en enlevant l’épiderme, et faire de même en coupant les pétioles en tronçons de 5 à 10 cm.

Plonger les morceaux obtenus quelques minutes à peine dans l’eau bouillante (faire blanchir) pour retirer l’excès d’acidité. Attendre juste que l’au revienne à ébullition, sans prolonger la cuisson.
Jeter l’eau de cuisson et bien égoutter .
Utiliser ensuite pour les préparations salées ou sucrées de votre choix :

    Si la récolte est abondante on peut stériliser en bocaux pour usage ultérieur.

    Il n’est pas nécessaire de blanchir la rhubarbe pour en faire de la confiture.

    La confiture fraises-rhubarbe a surtout goût de fraises, mais le mélange en quantités égales permet d’obtenir une confiture de consistance idéale pour les tartines.

    Le mélange rhubarbe et gingembre frais est plus intéressant pour les papilles !
    Hacher grossièrement 10g de gingembre pour 1 kg de rhubarbe, et enveloppez-le dans un nouet .
    Laisser macérer rhubarbe, sucre et gingembre pendant plusieurs heures avant cuisson
    Retirer le gingembre à la fin de la cuisson de la confiture.

    %d blogueurs aiment cette page :