Sélectionner une page

A cause d’une pénurie de levure sèche consécutive à l’épidémie de COVID-19, j’ai décidé de produire mon levain.

Au départ j’ai préparé un levain à partir de farine blanche et de levure de boulangerie fraiche (trouvée chez le boulanger)

Il suffit d’écraser la levure dans l’eau tiède et d’ajouter de la farine,puis couvrir hermétiquement le récipient avec un film plastique.

Attention, si l’eau est trop javélisée, cela risque de tuer la levure ….

Après utilisation pour la confection d’un premier pain, j’ai allongé le levain restant avec de la farine complète et de l’eau non javellisée, et décidé de conserver cette culture au réfrigérateur dans un bocal de confiture bien fermé.

Depuis, j’utilise ce levain également pour la confection de tourtous, et je le nourris à présent avec du petit lait et de la farine de sarrasin ou de la farie complète selon les jours !

C’est devenu un levain naturel probablement plus riche en bactéries qu’en levures.

Avant de l’utiliser, je le sors du réfrigérateur, le « réveille » en ajoutant petit lait et farine et en plaçant le bocal dans un saladier rempli d’eau chaude. Lorsque de grosses bulles apparaissent et que le volume du levain augmente, il est prêt à l’emploi.

Si je pense à le sortir la veille c’est encore mieux ! En ce cas pas besoin d’eau chaude mais une nuit complète dans la cuisine.

Après prélèvement de la quantité voulue, je le nourris à nouveau, le laisse lever puis le remet au frais.

Un article très intéressant ici >>>

%d blogueurs aiment cette page :